Mon parcours

   bibib 01Né avec une maladie génétique, ayant entrainé nombre de malformations dont une très mauvaise vue et une obésité précoce marquée, j’ai longuement expérimenté l’exclusion, la solitude, la différence, le handicap, la souffrance, la maladie et le système médical et social occidental. Etant souvent rejeté, timide et peu expressif, j’avais du mal à me faire entendre et à me sentir considéré.

    Petit à petit, j’ai décidé d’apprendre à observer et à écouter les autres plutôt que de chercher une autre solution pour me faire écouter. Cela m’a forgé un fort caractère et m’a donné envie de faire aux autres ce que j’aurais aimé qu'ils fassent pour moi. Allez savoir pourquoi, mais j’ai toujours voulu m’occuper des autres!

    J’ai d’abord pensé à la psychologie puis finalement, j’ai choisi la masso-kinésithérapie. J’ai préféré l’action, le mouvement et le corps à la parole, l’inaction et l’inconscient. J’ai réalisé mes études (primaire, collège, lycée) dans des établissements publics non spécialisés dans le handicap. C’était difficile mais nécessaire. Ensuite, j’ai passé quatre ans dans une école spécialisée pour handicapé visuel afin d’obtenir en 2006 mon Diplôme d’Etat de Masseur kinésithérapeute. Au cours de cette formation, entrecoupée de stages pratiques, j’ai poursuivi mon apprentissage sur l’être humain (normal, handicapé ou malade…) et j'ai approfondi mon écoute et mon observation.

            A partir de juillet 2006, j’ai obtenu un poste de M.K.D.E. dans un centre de rééducation visant surtout l’orthopédie et la traumatologie. C’est la clinique I.R.I.S. Lyon 8ème appartenant à la Générale de Santé. Mes tâches consistaient à effectuer des massages, des mobilisations articulaires, des étirements et assouplissements visant l’anatomie, la biomécanique et la physiologie.

            Durant ce travail j’ai rencontré différentes difficultés, empli d’une certaine sensibilité et d'une volonté d'observation et de compréhension, j’ai cherché à les dépasser. Lors de mes soins dans ce centre, je me suis trouvé bien démuni face à certaines pathologies (l’algo-neuro-dystrophie, la fibromyalgie, les lombalgies chroniques de plusieurs années, les blocages articulaires et les polyarthrites…) ainsi que devant divers comportements socio-psychologiques durs à comprendre (accident de travail, chute le dernier jour pour être sûr de rester, chronicité, conservation du statut de malade, somatisation…). Mon handicap m’a forcé à travailler le toucher, l’écoute et donc à plus les développer. Personellement l'expérience du jugement et du regard des autres sur moi m'a appris à être plus indulgent avec eux. Je cherchais moins à les juger et plus à les comprendre. Cela m'amène une meilleure empathie et plus de patience. C’est pourquoi, j’ai eu envie de chercher à combler ce vide thérapeutique de la médecine occidentale. j'ai donc recherché des techniques de soins prenant en charge ces malades, abandonnés par les limites de la médecines occidentales. Ces patients pour lesquelles être accompagné même avec grande attention et qualité ne suffit plus et qui, emplis de désespoir, sont souvent étiquetés de psycho-somatiques.

            A mon avis, l’essence même du soin (prendre soin de, faire attention à, avoir une relation avec le patient, communiquer et partager avec le patient…) est souvent inexistante. Car beaucoup de soignants sont plus dans la rentabilité, l’administratif et les bilans que dans l’écoute du patient. C’est ainsi que souvent seul les problèmes connus et résolvables sont pris en compte contrairement aux souffrances morales, sociales et psychiques.Ainsi confronté aux limites de la médecine hallopathique, j'ai décidé de chercher des réponses ailleurs afin de permettre aux patients de ne plus entretenir leurs maladies et devenir réellement acteurs de leurs guérison. Dans un premiers temps, j’ai cherché des nouvelles techniques de massages qui prennent en charge la globalité de l'être humain pour répondre à cette souffrance globale (psychique, psychologique et physique). Celle ci est réellement présente, mais parfois elle sert juste à exprimer un malaise socio-psychologique ou un manque trop important de spiritualité.

            De plus, j’ai pu, plusieurs fois, observer l'efficacité des médecines parallèles. Cela grâce à plusieurs de mes patients, avec lesquels nous n’arrivions pas à avancer, et qui ont consulté différents praticiens (de shiatsu, de massages divers, de reiki, d’acupunctures et de médecine chinoise, d'ostéopathie, d’aromathérapie…) et ont obtenu des résultats très encourageants. J’ai donc cherché d’autres solutions pour être plus responsable et responsabiliser les patients afin de réhumaniser et personaliser le soin sans s'enfermer dans des protocoles. J'ai donc voulu recréer des liens entre les differentes parties de l être humain pour prendre en charge les patients dans leur globalité.

            Suite à cela, j'ai réalisé, en septembre 2008, une année de shiatsu familial. Cela a permis de confirmer mon intérêt pour ces techniques et philosophies. J’ai donc continué en effectuant la formation de praticien en shiatsu avec l’association Wani Niya Olowampi de 2009 à 2012,ce qui m'a permis d'obtenir le diplôme de praticien F.F.S.T. Trouvant beaucoup de choses dans cette formation tant personelles que professionelles,  j'ai enchainé sur une formation de médecine traditionelle chinoise et acupuncture à l'école Ming Tao, à Montpellier terminée fin 2015 avec l'obtention du D.N.M.T.C. 
En parallèle, j'ai participé à plusieurs stages pour approfondir et enrichir ma pratique :

-Le massage Californien.

-Le Tuina ou massage chinois.

-La Réfléxologie plantaire.

-Le Magnétisme (Shamballa ou New Paradigm MDT°)

-Le chamanisme sauvage.

-La Lithothérapie.

-La philosophie Taoiste.

-Le Qi nei zang ou Massage interne des organes. Cette méthode énergétique, centrée sur le ventre, permet d'agir sur les différents corps afin de libérer les émotions et de nettoyer les mémoires cellulaires associées à chaque organe.

-La Relaxation coréenne qui utilise des mobilisations et ou des vibrations de toutes les parties du corps allant jusqu'à secouer ou bercer l’âme ou l'esprit pour relaxer en profondeur.

-L'Ostéopathie fludique et bio-dynamique utilisant les bases de l'ostéopathie fonctionelle associées à  une vision énergétique de l'ostéopathie.

            Durant ces années de formation, l’apprentissage de la médecine taoiste chinoise et du shiatsu associé au reste m’ont aidé à répondre avec plus de satisfaction à certains patients. Cela m'a également donné envie de transmettre tout cela. Depuis mars 2013 je donne des cours de shiatsu familial pour l'association AIKIKAI du Rhône. Et en 2014 j'ai commencé à enseigner la MTC pour l'association WANI NIYA OLOWAMPI qui m'a formé.

            Personnellement, je pratique et apprécie la natation, les voyages, la musique, le qi gong et la méditation